img

Être aidant et organiser sa pause estivale

Juil 25, 2022 | Aider les aidants, Conseils pratiques pour les aidants, Tous les articles

L’été, une période dont l’on souhaite profiter sans mettre sa santé ou celle de son proche en danger ! Retrouvez dans cet article nos conseils pour profiter de cette période le plus sereinement possible !

Être aidant, est-ce compatible avec un départ en vacances ?

Vous êtes un grand nombre d’aidants à ne pas prendre de congés ou partir en vacances. Pour autant, il faut aussi savoir s’accorder du temps pour soi et surtout se reposer pour pouvoir aider dans la durée ! Il est donc essentiel de pouvoir s’accorder du répit à intervalle régulier, que ce soit un départ en vacances ou une prise de congés, et ce sans culpabiliser ! Sachez d’ailleurs que des entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire telles que Solikend proposent des offres avantageuses pour les réservations d’hébergements pour les aidants, n’hésitez pas à consulter leur site !

Le soleil, un des plus grands dangers de l’été pour vous et votre proche !

Tout d’abord, il faut éviter les expositions au soleil au milieu de la journée, soit entre 12h et 16h en France métropolitaine pendant l’été, car c’est le moment où les rayons solaires sont les plus intenses, donc les plus dangereux. Veillez également à rechercher l’ombre dans toutes les activités de plein air en été. A la plage, le parasol est utile mais il ne protège pas intégralement des rayons du soleil. Pensez à bien vous couvrir : la protection vestimentaire est celle qui stoppe le mieux les UV. Au soleil, il est important de porter des vêtements limitant les parties découvertes du corps (tee-shirt, pantalon léger…) ; un chapeau à bords assez larges ; des lunettes de soleil avec filtre anti-UV (norme CE, catégorie 3 ou 4) et montures enveloppantes.

Enfin, renouvelez fréquemment l’application de crème solaire haute protection anti UVB et anti UVA : la crème solaire est un complément aux autres précautions visant à protéger les zones découvertes du corps. Même performante, elle ne filtre pas la totalité des UV. Elle doit être appliquée toutes les deux heures car son efficacité diminue avec la transpiration et les baignades.

Une vague de chaleur est annoncée ? Pensez à protéger votre proche !

On parle de canicule lorsque plusieurs journées (trois jours) de forte chaleur se suivent. Pour faire face à la chaleur et s’adapter à la canicule, le corps met en place des mécanismes afin que la température corporelle ne dépasse pas les 37 degrés Celsius : transpiration, accélération de la respiration et augmentation du volume des vaisseaux sanguins situés à la surface de la peau.

Les personnes fragiles sont les plus à risque :

  • Les jeunes enfants : le corps des enfants, de moins de quatre ans, contient proportionnellement plus d’eau que celui d’un adulte et en perd davantage également. Ce facteur accentue le risque de déshydratation.
  • Les personnes de plus de 65 ans : les personnes âgées perçoivent moins bien la chaleur et ne ressentent plus autant la soif qu’avant alors que justement elles ont besoin de se maintenir hydratées.
  • Les personnes fragilisées, atteintes de maladies ou suivant certains traitements :

Ces personnes s’adaptent plus difficilement à la chaleur notamment en ce qui concerne le comportement de leur corps. La chaleur peut aussi être plus pénible à supporter ou accentuer certains symptômes lorsqu’on est atteint de certaines pathologies.

Nos conseils en cas de canicule

  • Adaptez les vêtements de votre proche à la chaleur : rien de tel que des vêtements en coton, amples, légers et clairs pour maintenir le corps frais et protéger votre proche de la chaleur.
  • Surveillez l’hydratation de votre proche : boire régulièrement de l’eau est vital en cas de canicule. Il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour sans attendre d’avoir soif, mais aussi de consommer des fruits à forte teneur en eau comme le melon et les agrumes, l’alcool est évidemment déconseillé car déshydrate le corps. Si vous prenez soin d’un enfant, les signes avant-coureurs de coup de chaleur sont notamment l’agitation, la fièvre, la somnolence et la pâleur : votre enfant doit alors être immédiatement hydraté, c’est d’autant plus important que les nourrissons ne savent pas encore exprimer la soif !
  • Rafraichissez votre proche en utilisant un brumisateur d’eau sur le visage et les avant-bras et en utilisant un ventilateur ou un climatiseur ! Suivant le niveau de perte d’autonomie de votre proche, vous pouvez aussi profiter de la chaleur pour proposer une baignade en veillant bien sûr à sa sécurité !
  • Surveillez son alimentation ! Pendant les périodes de canicule, il est primordial de manger en quantité suffisante, en optant de préférence pour les fruits frais, les légumes crus et les plats froids.
  • Toutes les astuces pour maintenir le logement de votre proche au frais sont indispensables à mettre en place : par exemple, fermez les fenêtres et volets la journée pour les ouvrir seulement le soir et la nuit s’il fait plus frais.
  • Si vous souhaitez sortir avec votre proche, pensez aux endroits frais tels que les cinémas, les bibliothèques, les supermarchés, les musées, ou les jardins.
  • Bien évidemment, il faut éviter les efforts physiques pendant les canicules et échanger des nouvelles régulièrement avec son proche pour maintenir le lien pendant ces périodes difficiles.

Partir avec son proche, une solution pour certains !

Vous souhaitez partir en vacances avec votre proche pour être rassuré au quotidien, sachez que des structures existent pour vous permettre de partir en binôme et offrent des activités adaptées à la situation de chacun. C’est le cas de structure comme Manureva Répit ou encore l’association Int-Act. Cela permet d’avoir accès à des moments de repos et d’évasion pour se retrouver tout en étant sûr que son proche est en toute sécurité et que ses besoins sont respectés !