Tilia aidants
Prendre soin de son proche en perte d’autonomie pendant la période estivale

Prendre soin de son proche en perte d’autonomie pendant la période estivale

Article réactualisé sur la base de celui du 06/07/2023

L’été, avec ses journées ensoleillées et un rythme plus apaisé, semble être le moment idéal pour se détendre et se ressourcer. Pourtant, pour les proches aidants, cette période peut s’avérer particulièrement stressante car particulièrement à risque pour les personnes en perte d’autonomie à cause notamment de la chaleur. Retrouvez ici nos conseils pour organiser du mieux possible la pause estivale pour vous et votre proche !

 

Une vague de chaleur est annoncée ? Pensez à protéger votre proche !

On parle de canicule lorsque l’on constate un épisode de températures élevées de jour comme de nuits sur une période de 3 jours et nuits consécutifs. Pour faire face à la chaleur et s’adapter à la canicule, le corps met en place des mécanismes afin que la température corporelle ne dépasse pas les 37 degrés Celsius : transpiration, accélération de la respiration et augmentation du volume des vaisseaux sanguins situés à la surface de la peau.

Les personnes fragiles et en perte d’autonomie sont les plus à risque durant des épisodes de canicule. En effet, les jeunes enfants sont plus sujets au risque de déshydratation car leur corps contient proportionnellement plus d’eau que celui d’un adulte. Les personnes âgées, quant à elles, perçoivent moins bien la chaleur et ne ressentent plus autant la soif qu’avant alors que justement elles ont besoin de se maintenir hydratées. Quant aux personnes fragilisées, atteintes de maladies ou suivant certains traitements, elles s’adaptent plus difficilement à la chaleur notamment en ce qui concerne le comportement de leur corps. La chaleur peut aussi être plus pénible à supporter ou accentuer certains symptômes lorsqu’on est atteint de certaines pathologies.

 

Nos 7 conseils pratiques – pour vous et votre proche en perte d’autonomie – en cas de canicule

1 – Aménagez le domicile : maintenez votre domicile frais. Fermez les fenêtres et volets durant la journée et ouvrez-les la nuit si l’air est plus frais. Utilisez des ventilateurs ou climatiseurs pour rafraîchir l’espace de vie.

2 – Prévenez la déshydratation : assurer une hydratation régulière, surtout pour les jeunes enfants et les personnes âgées qui perçoivent moins bien la chaleur et la soif. Il est recommandé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et d’opter pour des fruits à forte teneur en eau (pastèques, melons, pèches…).

3 – Couvrez-vous de manière adaptée : portez des vêtements en coton, amples, légers et de couleur claire pour rester frais. Évitez l’exposition directe au soleil, surtout entre 12h et 16h, et recherchez l’ombre lors d’activités en plein air.

4 – Utiliser des protections solaires : utilisez un écran solaire haute protection anti UVB et anti UVA, et renouvelez son application toutes les deux heures. Portez un chapeau à larges bords et des lunettes de soleil avec filtre anti-UV.

5 – Être vigilant et adapter les activités : soyez vigilant aux signes avant-coureurs de coup de chaleur. Préférez des activités dans des lieux frais comme les cinémas, bibliothèques ou musées.

6 – Ajuster l’alimentation : optez pour des repas légers, frais et riches en eau comme des fruits frais et des légumes crus. Évitez les efforts physiques excessifs et maintenez une communication régulière avec vos proches pour assurer leur bien-être.

7 – Sécuriser les sorties : si vous devez sortir, choisissez des moments moins chauds de la journée et privilégiez des endroits ombragés ou climatisés. Pensez également à la sécurité lors des baignades, surtout pour les personnes dépendantes ou à mobilité réduite.

 

Partir avec son proche, une solution pour certains aidants !

Vous souhaitez partir en vacances avec votre proche pour être rassuré pendant la pause estivale, sachez qu’il existe des programmes et structures qui proposent des vacances adaptées aux personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie. Ces structures accueillent, les proches aidants ainsi que les proches en fragilisés, pour des séjours de vacances adaptés à la maladie ou le handicap du proche. C’est notamment le cas de Vivre le Répit en Famille (VFR) ou encore de l’association Int-act. Pour plus d’informations sur comment concilier votre vie professionnelle, personnelle et votre rôle d’aidant, découvrez les solutions de répit que nous proposons ici

Vous êtes salarié et proche aidant ? Vous accompagnez un proche en perte d’autonomie liée à l’âge, la maladie ou une situation de handicap ? Toute l’équipe Tilia se mobilise pour vous apporter des conseils pratiques tout au long de l’année grâce à nos articles !

Partager ce post