img

Comment bien préparer la rentrée après les congés d’été ?

Août 15, 2022 | Aider les aidants, Conseils pratiques pour les aidants, Tous les articles

 

Retrouver son rythme et une bonne hygiène de vie 

Lorsque l’on est aidant, il est parfois difficile de trouver le temps de faire une pause pour manger alors que celle-ci est pourtant essentielle pour préserver sa santé. N’oublions pas qu’une mauvaise alimentation peut entraîner une faiblesse musculaire, une perte de poids, de l’anémie ou encore une baisse des défenses immunitaires… Restez donc attentifs à vos sensations de faim et de satiété et veillez à bien vous hydrater pour repartir de bon pied à la rentrée !

Si vous ne parvenez pas à dégager du temps pour vos repas, c’est qu’il est peut-être nécessaire de profiter de la rentrée pour revoir l’organisation de la prise en charge de votre proche. D’autres membres de la famille peuvent peut-être prendre le relais ? Vous pouvez aussi vous tourner vers des professionnels qui apporteront un soutien quotidien, notamment au moment des repas.

Outre l’alimentation, le sommeil revêt une place capitale dans la santé des aidants :  un aidant aura tendance à se coucher tard et/ou se lever tôt pour fournir une attention permanente à la personne aidée, à avoir un sommeil plus léger pour rester vigilant durant la nuit, ou souffrir d’insomnie car préoccupé par l’état de santé de son proche… Il ne faut pas minimiser l’importance des troubles du sommeil car ils entraînent des répercussions directes sur la santé : risques d’accident lié à la fatigue ou augmentation du stress font ainsi partie des conséquences possibles. Nous vous partageons quelques bonnes pratiques pour préserver votre sommeil : faire lit ou chambre à part, utiliser un appareil pour entendre le proche à distance, dormir dans le même lit mais sur deux matelas différents… Il est aussi possible de faire appel à des solutions de répit, tels que la garde itinérante de nuit ou l’hébergement temporaire.

Il est également important de retrouver des moments à soi dans la journée, cela permet de réduire le stress et l’anxiété. Rien de tel que prendre l’air, lire ou pratiquer une activité physique pour se ressourcer. D’ailleurs, la pratique d’une activité physique contribue à la prévention de certaines maladies et agit favorablement sur l’état de santé, le niveau de stress et sur le moral de l’aidant ! Pour reprendre une activité physique dans les meilleures conditions, il est conseillé de choisir une activité dans laquelle vous prendrez du plaisir, de reprendre progressivement pour ne pas risquer une blessure et pourquoi pas de partager ce moment avec des amis. Nous vous recommandons aussi de planifier ces activités à l’avance. Si votre proche ne peut pas rester seul, sollicitez l’aide d’une personne de confiance ou regardez les disponibilités de votre accueil de jour le plus proche !

 

Avoir le réflexe de demander de l’aide 

Si vous sentez que vous avez besoin d’aide, n’oubliez pas que votre médecin traitant est un bon interlocuteur : il pourra vous proposer un bilan de santé global, installer un suivi régulier si nécessaire mais aussi vous prodiguer des conseils pour vous aider dans l’accompagnement du proche dépendant.

Vous pouvez aussi trouver de l’écoute auprès des professionnels qui interviennent quotidiennement ou ponctuellement dans la prise en charge de votre proche. Il ne faut pas hésiter par exemple à discuter avec les équipes de l’accueil de jour ou de l’hébergement temporaire sur les difficultés rencontrées.

 Parler avec des personnes confrontées à une situation similaire constitue également un soutien appréciable. Des espaces d’échanges ou des formations destinés aux aidants existent partout en France. Discuter avec d’autres personnes confrontées à la perte d’autonomie d’un proche permet de partager des expériences communes, de ne pas rester seul face à ses interrogations et parfois de trouver des réponses pratiques à ses problèmes !