img

Comment bénéficier des chèques emploi service (CESU) ?

Jan 5, 2022 | Aider les aidants, Finance, Tous les articles

Concilier vie professionnelle et son rôle d’aidant peut s’apparenter à un casse-tête. Toutefois, certaines entreprises, sensibilisées à la condition de leurs salariés aidants, offrent la possibilité de bénéficier de chèques emploi service universel (CESU) préfinancés et ainsi de contribuer à améliorer le quotidien de ces employés.

Comment fonctionne le CESU ? Comment en bénéficier ? Éléments de réponse. 

Destiné aux particuliers employeurs, le chèque emploi service universel (CESU) est un moyen de paiement, à montant défini et nominatif, permettant de financer partiellement ou totalement un salarié à domicile.

Préparation de repas, tâches ménagères, assistance personnelle… Pour les aidants qui s’occupent d’un proche en perte d’autonomie à son domicile, le CESU représente une opportunité de déléguer à un professionnel et à moindre coût, une partie des taches quotidienne.

Comment obtenir un CESU ?

Il existe deux types de CESU, le déclaratif et le préfinancé.

Le chèque emploi service universel déclaratif est un moyen pour un particulier employeur inscrit au centre national CESU, de simplifier les démarches de déclaration de la rémunération d’un salarié à domicile.

Le chèque emploi service universel préfinancé, au même titre qu’un ticket restaurant, peut être délivré par une entreprise privée ou publique à ses salariés. Les Départements peuvent, eux aussi, en proposer aux bénéficiaires de l’APA afin de faciliter la rémunération des professionnels exerçant à leur domicile.

Pour une entreprise, délivrer des CESU préfinancés à ses salariés aidants permet de réduire l’absentéisme et d’améliorer la qualité de vie au travail.

Cependant, tous les employeurs ne proposent pas des chèques préfinancés, soit par choix, soit parce qu’il n’y a pas de comité d’entreprise, soit par méconnaissance du dispositif.

Il peut donc être judicieux pour un salarié, de faire connaître ce dispositif de CESU qui peut permettre à l’entreprise de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25 % sur les aides versées.

Par ailleurs, la part du CESU financée par l’entreprise n’est pas soumise aux cotisations sociales, dans la limite d’un plafond annuel de 1 830 € par an et par salarié.

Un deal gagnant-gagnant qui permet aux salariés aidants d’alléger des quotidiens souvent particulièrement rythmés, en facilitant l’accès aux services d’aide à domicile.