img
Sélectionner une page

La grille de dépendance AGGIR – GIR

Qu’est-ce que c'est ?

C’est une grille qui permet d’évaluer le niveau de dépendance physique ou psychique d’une personne. Cette évaluation est nécessaire pour l’attribution de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) et la fixation de son montant. Cette grille nationale d’évaluation, utilisée par l’ensemble des acteurs sociaux, permet de répartir les degrés de dépendance en six groupes (GIR : Groupes Iso Ressources) correspondant à des besoins d’aides et des soins.

Quels sont les différents niveaux de dépendance ?

Degrés de la dépendance repartis en six groupes,

·       GIR 1 : personnes qui ont perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, qui nécessitent une présence indispensable et continue d’intervenants. Dans ce groupe se trouvent les personnes en fin de vie.

·       GIR 2 : personnes qui sont confinées au lit ou au fauteuil dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et qui nécessitent une prise en charge pour les actes de la vie courante, qui ont des fonctions mentales altérées mais qui ont conservé leurs capacités locomotrices.

·       GIR 3 : personnes ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice mais qui nécessitent quotidiennement et plusieurs fois par jours, des aides pour leur autonomie corporelle. De plus, la majorité d’entre elles n’assurent plus l’hygiène de l’élimination.

·       GIR 4 : personnes qui n’assument plus seules leurs transferts mais qui une fois levées peuvent se déplacer à l’intérieur du logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l’habillage. Le plus souvent elles s’alimentent seules ; qui n’ont pas de problèmes locomoteurs mais qu’il faut aider pour les activités corporelles ainsi que les repas.

·       GIR 5 : personnes qui assurent seules leurs déplacements à l’intérieur de leur logement, s’alimentent et s’habillent seules mais qui nécessitent néanmoins une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.

·       GIR 6 : personnes qui n’ont pas perdu leur autonomie pour les actes de la vie courante

Comment calculer son niveau de dépendance ou celui de son proche ?

Il existe deux types d’activités grâce auxquelles on peut calculer le niveau de dépendance :

·       Les activités mentales et corporelles : communiquer verbalement et/ou non verbalement, agir et se comporter de façon logique et sensée par rapport aux normes admises par la société, se repérer dans l’espace et le temps, faire sa toilette, s’habiller / se déshabiller, se servir et manger, assurer l’hygiène de l’élimination urinaire et fécale, se lever, se coucher, s’asseoir, passer de l’une de ces 3 positions à une autre, se déplacer à l’intérieur du lieu de vie, se déplacer en dehors du lieu de vie, utiliser un moyen de communication à distance dans le but d’alerter en cas de besoin.

·       Les activités domestiques et sociales : gérer ses affaires, son budget et ses biens, reconnaître la valeur monétaire des pièces et des billets, se servir de l’argent et connaître la valeur des choses, effectuer les démarches administratives, remplir les formulaires, préparer les repas et les conditionner pour qu’ils puissent être servis, effectuer l’ensemble des travaux ménagers courants, utiliser volontairement un moyen de transport collectif ou individuel, acheter volontairement des biens, respecter l’ordonnance du médecin et gérer soi-même son traitement, pratiquer volontairement, seul ou en groupe, diverses activités de loisir.

Avec quoi peut-on cumuler l’APA ?

L’APA peut se cumuler avec les aides facultatives des organismes de sécurité sociale, conseils départementaux et communes, sous réserve de délibération contraire de leurs instances de décision.

Pas de cumul avec :

  • l’aide sociale légale une allocation compensatrice pour tierce personne(ACTP)
  • la prestation de compensation du handicap (PCH)
  • une majoration pour aide constante d’une tierce personne
  • pension d’invalidité (au titre de la Sécurité Sociale).

L’attribution de l’APA n’est pas liée à une condition de ressources.