img

Autisme et Trisomie : ça avance !

Mar 17, 2022 | Aider les aidants, Conseils pratiques pour les aidants, Maladies, Santé, Tous les articles, Trisomie

Autisme et Trisomie : faisons le point !

 Longtemps considérés comme tabous, l’autisme et la trisomie font aujourd’hui l’objet d’un nombre croissant de recherches. Des mesures sont prises afin de mieux les détecter, les prendre en charge et accompagner les proches dans leur rôle d’aidant. De la reconnaissance des premiers symptômes à l’apparition récente de traitements possibles pour certains maux, voici comment réagir au moindre doute sur la santé de votre enfant… et les bons réflexes à adopter afin qu’il puisse bénéficier du meilleur suivi ! 

Désormais connues du grand public et reconnues sur le plan médical, l’autisme et la trisomie sont détectables de plus en plus tôt, notamment grâce aux pas de géants de la recherche en matière de dépistage au cours des dernières années. Les symptômes de la trisomie 21 sont à la fois physiques et mentaux : nuque et visage plats, petite taille, et retard mental et psychomoteur de degré variable. Concernant l’autisme, plusieurs symptômes peuvent vous alerter : repli sur soi, manque de répondant aux interactions, gestes répétitifs, difficulté à imiter des actions simples…Retrouvez ici la liste complète des signes qui devraient vous amener à consulter.

Autisme et trisomie : comment les détecter ?

En ce qui concerne la trisomie 21, vous pouvez opter pour un dépistage « classique » ou un test ADN non invasif par simple prise de sang. Du côté de l’autisme, hélas aucun test prénatal n’existe. Il est cependant possible de le détecter de plus en plus tôt. Un simple test, proposé en ligne par Autisme France, peut d’ores et déjà vous orienter. Ensuite, vous pourrez toujours vous adresser à l’un des Centres de Ressources Autisme proches de chez vous.

Réagir face au handicap : des solutions médicales et éducatives existent

Une fois le diagnostic, posé, il importe de prendre certaines mesures afin d’accompagner au mieux votre enfant handicapé. D’un point de vue médical, un suivi régulier est indispensable, notamment sur le plan psycho-social. En termes de scolarisation, il existe désormais plusieurs établissements spécialisés dans la gestion de ces handicaps. Si l’on privilégie souvent la scolarisation en milieu ordinaire pour l’enfant autiste, vous pouvez aussi choisir une classe spécialisée appelée UEM. Les enfants atteints de trisomie 21 pourront quant à eux être dirigés vers des centres spécialisés. Quel que soit votre choix, plusieurs dispositifs d’aides sont à votre disposition[1].

Quelles sont les avancées en matière de traitement ?

Grâce aux avancées numériques, l’offre de soins à l’attention des enfants autistes s’est grandement élargie : suivi médical à distance, serious games,  applications… Du côté de la trisomie 21, un vaste projet de recherches est en cours au sujet d’une molécule capable d’améliorer les fonctions cognitives et adaptatives d’enfants âgés de 6 à 12 ans. Tous les espoirs sont donc permis !

[1] https://handicap.gouv.fr/les-aides-et-les-prestations/prestations/article/allocation-d-education-de-l-enfant-handicape-aeeh