img

Partager du temps avec son proche en perte d’autonomie

Mar 3, 2022 | Aider les aidants, Bien être, Conseils pratiques pour les aidants, Séniors, Tous les articles

On n’est jamais réellement préparé à être un aidant. On le devient du jour au lendemain, à la suite de la perte d’autonomie d’un proche et de nouveaux codes sont à apprendre pour trouver un équilibre. Cependant si les aidants passent beaucoup de temps avec leur proche fragilisé, ce temps est généralement consacré exclusivement à des tâches administratives, ménagères ou organisationnelles. Pourtant, pour l’aidant comme pour l’aidé, les moments de décontraction et de convivialité peuvent constituer une véritable bouffée d’oxygène.

La relation aidant / aidé est souvent source de tensions, de conflits et il est parfois important de prendre du temps pour sortir de la routine quotidienne et partager quelques moments de loisir avec son proche.

 

Continuer à se divertir, se cultiver

Une parenthèse qui offre de l’oxygène mais qui peut aussi avoir des vertus sur l’état de santé du proche accompagné. Dans cette optique, il est important de privilégier des activités adaptées au handicap de son proche. Par exemple l’association France Alzheimer, à travers son programme “Art, culture et Alzheimer”, propose des visites et des ateliers autour de la musique, de la peinture, du théâtre ou encore de la sculpture.

Ainsi les familles touchées par la maladie peuvent se rendre gratuitement dans certains lieux culturels et bénéficier d’un moment privilégié autour de l’art.                    Un moment convivial qui favorise les échanges avec son proche malade, ses émotions et stimule ses fonctions cognitives.

Les jeux de société, à l’image des jeux de questions / réponses culturels, peuvent aussi constituer une solution pour créer un instant de détente et permettre de faire travailler la mémoire.

Partir en vacances ensemble

Passer un week-end ou des vacances avec son proche en perte d’autonomie, loin du domicile semble dans certaines situations relever de l’impossible. Pourtant il existe des dispositifs adaptés au handicap physique ou psychique de votre proche.

Les séjours vacances-répit proposent par exemple un accompagnement adapté avec des prestations médicales, paramédicales, des animations…

Pour des vacances à la mer, il existe un label “Handiplage” qui est attribué aux plages en fonction de leur accessibilité (rampe de cheminement, système audio-plage pour les

non-voyants, sanitaires accessibles…).

Savoir s’organiser

En dehors des solutions spécifiquement adaptées, il convient avant de partir avec une personne en perte d’autonomie de prendre quelques précautions.

S’assurer qu’une assistance médicale est possible à proximité ou encore renseigner une carte d’information afin de faciliter leur prise en charge en cas d’urgence.

Des réflexes simples à adopter pour pouvoir profiter pleinement de ces instants privilégiés avec son proche, loin des préoccupations du quotidien.

Les organismes qui proposent des séjours aidant / aidé :

France Alzheimer

 https://www.francealzheimer.org/wp-content/uploads/2019/12/Catalogue-2020_SejoursVaca

 nces_FranceAlzheimer_BD.pdf

Seniors en vacances (ANCV)

 https://www.ancv.com/sites/default/files/plaquette_indiv_sev2020_a4.pdf

Vivre le répit en familles

 https://www.vrf.fr/home.html

La Fondation UTB

 http://fondation-utb-alzheimer.fr/index.php

Séjour Azur

 http://sejourazur.com/sejours.html