img

En France, 5 millions de salariés sont aidants, c’est-à-dire qu’ils prennent soin au quotidien d’un proche fragilisé par la maladie, une situation de handicap ou le grand âge.est l’aidant d’une personne en perte d’autonomie en 2021.

D’après notre baromètre « Aider & Travailler » réalisé en 2020 (en partenariat avec Interfacia, Le Lab RH, Olystic et Responsage), 62% des salariés qui accompagnent un proche fragilisé considèrent que leur rôle d’aidant à un impact négatif sur leur vie sociale. Ce constat est préoccupant, comment s’explique-t-il ?

L’isolement social des aidants n’est pas un choix

Être aidant, c’est très souvent prendre soin d’un parent, d’un conjoint ou d’un enfant, c’est pourquoi 1 salarié aidant sur 2 nous dit vivre sous le même toit que son proche fragilisé et privilégier la présence quasi-constante au domicile afin de pouvoir veiller sur lui.

Être aidant, c’est aussi être disponible pour assurer des soins à son proche, faire ses courses, prendre ses rendez-vous médicaux… En moyenne, on note que 40% des salariés aidants ont dû se mettre à temps partiel pour veiller sur leur proche, ce qui a un impact direct sur leur salaire et leurs possibilités de loisirs et sorties.

Le lieu de travail, soupape de sécurité pour de nombreux aidants

Le manque de temps, de moyens ou encore la contrainte de rester au domicile sont autant de facteurs qui favorisent l’isolement social des aidants, c’est pourquoi la vie sociale au travail est jugée primordiale pour un grand nombre d’entre eux. En effet, au même titre que la pratique d’une activité culturelle ou sportive, l’activité professionnelle est souvent considérée par les salariés aidants comme une soupape de sécurité leur permettant de contrebalancer une vie personnelle plus difficile. Les réunions, les discussions informelles à la machine à café ou les déjeuners au restaurant d’entreprise constituent autant d’occasions pour les aidants de maintenir des liens sociaux (64% des répondants à notre baromètre le pensent), se sentir utile en dehors de leur rôle d’aidant (68%) ou encore de se changer les idées (68%).

La crainte d’être stigmatisé reste malheureusement trop présente sur le lieu de travail

Pour autant le lieu de travail peut aussi être source de difficultés pour les aidants : 71% des salariés aidants préfèrent ne pas évoquer leur rôle par crainte de répercussions négatives. Être aidant est encore trop souvent associé — dans l’imaginaire collectif — à des absences répétées ou imprévues et à la désorganisation des équipes.

Si 2 salariés aidants sur 3 ont déjà échangé sur leur quotidien avec un collègue, ils ne sont en revanche que 22% à en avoir fait part à la médecine du travail et 9% à l’assistance sociale de leur entreprise, faisant de l’aidance un sujet presque tabou en entreprise, alors que celle-ci a bien souvent des solutions à proposer.

Sensibiliser davantage tous les acteurs de l’entreprise pour libérer la parole

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises proposent des dispositifs à leurs salariés aidants, qu’il s’agisse d’un service d’assistance sociale, de la possibilité d’aménager le temps de travail ou de solliciter un congé proche-aidant, de participer à des groupes de parole ou conférences d’informations ou encore de bénéficier de soutien psychologique… Tous ces dispositifs permettent d’accompagner et soulager les collaborateurs aidants. Mais il est aussi essentiel de faire preuve de pédagogie auprès de toutes les parties prenantes de l’entreprise (direction, ressources humaines, managers, collaborateurs) pour mettre en place un cadre propice afin de libérer la parole des salariés aidants et de lutter contre leur isolement social.

Aujourd’hui, il reste encore un peu de chemin à parcourir pour que les entreprises puissent relayer plus largement les solutions mises en place afin que les salariés puissent y recourir et s’exprimer librement sur leur rôle d’aidant.

Le contenu de cet article en infographie est visible ici (lien vers notre infographie si elle est publiée sur la LP)

En savoir plus sur l’impact de l’aidance en entreprise ?

Pour retrouver davantage de chiffres sur l’impact de l’aidance en entreprise, n’hésitez pas à télécharger notre livre blanc disponible ici (lien de téléchargement : https://info.tilia-aidants.fr/livre-blanc).