img
Sélectionner une page

Quelques chiffres sur la surdité

En France, 7 millions de personnes reconnaissent rencontrer des difficultés auditives cela correspond à 11,2% de la population.

On sait aussi qu’un enfant sur 1000 naît avec une surdité profonde ou sévère.

Les différents niveaux de surdité

On mesure la surdité selon 4 niveaux différents :

· La surdité légère : on ne comprend pas tous les mots.

· La surdité moyenne : on entend une personne parler mais il est nécessaire de regarder ses lèvres pour comprendre ce qu’elle dit.

· La surdité sévère : on entend une personne crier mais on ne comprend pas ce qu’elle dit.

· La surdité profonde : on sent les vibrations de la musique ou d’une personne parlant fort près de l’oreille.

Le mécanisme de l’oreille : fonctionnement

1- La cochlée qu’est-ce que c’est ?

La cochlée — ou organe de Corti — est située dans la dernière partie de l’oreille : l’oreille interne, avec le vestibule et le nerf auditif.

Elle se compose de liquide et ses parois sont recouvertes de cellules ciliées internes et externes situées sur sa membrane basilaire.

Il faut savoir que ces cellules, chez l’Homme, ne se régénèrent pas une fois abîmées ou détruites.

> Une exposition trop longue à des bruits trop forts provoquent leur destruction.

> Une avancée dans l’âge réduit également le nombre de cellules ciliées dans les oreilles internes.

Les raisons de la surdité peuvent être également :

· Génétiques,

· Causées par à un virus intra utéro,

· Dues a des graves maladies (méningites…)

· Et encore d’autres raisons des fois méconnues

2- La cochlée pour quoi faire ?

Il faut tout d’abord avoir conscience que la cochlée a un rôle majeur dans l’audition !

La vibration des liquides, provoquée par l’étrier, fait s’activer les cils des cellules ciliées créant ainsi les signaux bioélectriques (influx nerveux). Ceux-ci sont ensuite transformés et décodés par notre cerveau.

Les cellules ciliées, selon leur emplacement dans la cochlée, captent des fréquences différentes. Celles situées à l’entrée de la cochlée feront résonner les fréquences aiguës tandis que celles situées dans le haut de la cochlée, les fréquences graves.

Les différents types d’appareillage

Il existe différentes formes d’appareils auditifs (contours d’oreille ou invisibles) répondant à des besoins différents et à tout type de perte d’audition :

Les appareils auditifs contour d’oreille de type classique

Robustes et modernes, ces prothèses se placent directement derrière le pavillon de l’oreille et sont adaptées pour tout type de public. Ces appareils, appelés également contour d’oreille BTE conviennent généralement pour les pertes auditives sévères à profondes.

Les appareils auditifs micro-contour d’oreille

Ils sont plus discrets que les contours d’oreille classique. A la différence de ces derniers, l’écouteur est placé directement dans le conduit auditif. Ces prothèses auditives, également appelées contour à écouteur déporté RIC conviennent pour des pertes auditives légères à sévères.

Les appareils auditifs intra-auriculaires

Ce sont les aides auditives les plus prisées car elles sont ultra-discrètes, qualifiées d’invisibles : elles s’insèrent directement dans le conduit auditif. Ce type d’appareil auditif convient pour des pertes auditives légères à moyennes.

L’implant Cochléaire

Selon les degrés de pertes auditives et les besoins en compensation, l’implant cochléaire peut être proposé. Il est utilisé uniquement pour les surdité sévère ou profonde.

1- Les microphones du processeur situé derrière l’oreille capent les sons et le processeur les convertit en informations numériques

2- Le processeur transmet ces informations à l’implant par le biais de l’antenne positionnée sur la tête

3- L’implant envoie des signaux sonores numériques à l’électrode qui se trouve dans la cochlée

4- Dans la cochlée, les fibres du nerf auditif captent ces signaux et les envoient au cerveau qui les traduit en son audible