img

Ces associations qui soutiennent les aidants

Août 27, 2019 | Aider les aidants, Conseils pratiques pour les aidants, Finance, Tous les articles

Près de 60 % des aidants déclarent souffrir d’isolement1. Un chiffre qui fait frémir, lorsque l’on sait que ce sentiment s’accompagne souvent d’autres souffrances psychologiques, qui nuisent inévitablement au bien-être de l’aidant comme à celui du proche dépendant. Face à ce véritable problème de santé publique, de nombreuses associations se mobilisent pour soutenir et accompagner cette population fragile, qui n’ose pas toujours demander de l’aide. Aidants, voici à qui faire appel afin de trouver écoute, soutien et réconfort !

L’Association Française des Aidants reste l’un des premiers interlocuteurs de tous les aidants non professionnels en France. Ses atouts ? Un accompagnement réalisé sans aucun critère d’âge, de maladie ou de handicap ; une très bonne implantation sur le territoire grâce aux Cafés des Aidants et des Ateliers Santé ; une offre de formations, et surtout une vocation à faire entendre la voix et les revendications des aidants au sein de l’espace public.

Moins connue, l’association Avec nos proches propose un système très astucieux de parrainage, mettant en relation des hommes et des femmes souhaitant partager leur expérience d’aidant avec d’autres personnes en demande de conseils. Si leur rôle n’est pas de substituer au corps médical, ce rapport d’entraide permet aux nouveaux aidants de prendre confiance en eux auprès d’interlocuteurs ayant traversé les mêmes épreuves, sans jamais se sentir jugés.

Basée sur la formation d’une véritable Communauté des Aidants et l’édition d’un magazine2 à destination des personnes en charge d’un proche ayant une pathologie liée au grand âge, Aidons les nôtres met à disposition des aidants un forum sur lequel exprimer leurs besoins, leurs craintes, partager leur bons conseils et messages d’espoir.

Plus spécifique, l’association Jurissanté accompagne les aidants sur toutes les questions d’ordre juridique en lien avec la maladie de leur proche. Elle s’appuie sur une communauté d’experts en droit social, droit de la santé, droit des assurances, droit des successions, etc. Une véritable mine d’or, lorsque l’on sait qu’une grande majorité des aidants doit faire face à une avalanche de démarches administratives souvent difficiles à mener de front.

Enfin, n’oublions pas certaines associations dont le périmètre se restreint à une pathologie spécifique, mais dont l’expertise peut s’avérer précieuse, telles que France Alzheimer ou France Parkinson.

Un paysage associatif riche et actif, dont il serait dommage de se priver !