img

Quel impact la maladie de Parkinson a sur le rôle d’aidant ?

Relation entre un aidant et son proche malade

Le mot clés lorsque l’on s’occupe d’un proche atteint de la maladie de Parkinson est la patience. En effet, il faut évoluer au rythme de son proche et le laisser faire le plus de choses par lui-même possible. De cette manière on favorise son autonomie et on évite une détérioration de la relation entre l’aidant et son aidé.

Conséquences de la maladie

La maladie se caractérise par trois principaux symptômes :

 L’akinésie : qui correspond à la difficulté à démarrer et à arrêter un mouvement

 L’hypertonie : c’est la rigidité des membres & des tremblements caractéristiques au repos

Le rôle d’aidant peut mener à l’isolement social par manque de temps ou même parfois par honte de l’état de son proche malade.
Il est pourtant primordial pour l’aidant, mais aussi pour l’aidé, de garder des interactions sociales afin d’éviter que le couple aidant/aidé ne se referme sur lui et ne s’étouffe mutuellement.

Les aidants ont un rôle central dans la prise en charge des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.